Mutuelle Dentaire sans plafond

Mutuelle dentaire sans plafond

Le dentaire et la sécurité sociale

Le régime obligatoire de l’assurance maladie prend en charge, selon le régime social (salariés, travailleur non salarié, profession libérale …) la majorité des soins dentaires à des hauteurs qui varient selon l’acte, et paradoxalement, plus les soins sont coûteux, moins la prise en charge est importante.

Ils existent deux types de travaux dentaires :

Les soins courants

Pour une consultation chez un chirurgien-dentiste, extraction d'une dent, soins des inflammations suite un détartrage, plombage pour changer la couleur de vos dents, blanchiment, ou encore si vous avez besoin d’un traitement de carie d’une ou plus de dents, ces soins généralement sont exercés sont dépassements d’honoraires, et tous les dentistes facturent à la hauteur de la base de la sécurité sociale. Les traitements des maladies de gencives et la stomatologie ne sont pas remboursés.

Les prothèses dentaires

Si vous vous faites poser une couronne, dont le prix varient entre 300€ et plus de 1000€ selon la matière de fabrication (cérame, métallo-cérame ou en métal), sachez que la sécurité sociale fixe un tarif de convention de 107.5€, et ne prend en charge que 70% de cette base, ce qui est à la fois insuffisant, et gonfle la marge restant à la charge du patient, rendant la nécessité de soigner ses dents et celles de ses enfants inaccessible financièrement. Bien qu’ils existent également deux types d’appareillage.

Prothèses dentaires prises en charge par le régime obligatoire :

Couronne sur pivot sauf céramique à 100%
Inlay-core avec ou sans clavette
Appareil dentaire partiel ou complet
Orthodontie jusqu’à l’âge de 18 ans
Scellement de sillons

Prothèses dentaires refusées par le régime obligatoire :

Couronne céramique
Implants
Orthodontie adulte
Parodontologie
Stomatologie

Si vous avez la chance d’avoir des dents solides, votre conjoint ou même vos enfants, une bonne dentition ne vous met pas forcement à l’abri des imprévus, que ça soit suite à une simple chute, généralement le cas pour les enfants, d’un accident de route ou dans le cadre de la pratique du sport, une agression physique, une déformation ou une fracture de dent suite à un accouchement. Par ailleurs, si vous héritez des problèmes de dentition de vos parents, ainsi que vos enfants, notamment la fragilité des dents, cette solidité des fois très faible est due soit à la décalcification ou la consommation de certains produits pharmaceutiques, le cas de la fragilité est très constaté chez les personnes asthmatiques.

En outre, Les dents de lait des enfants en général sont correctement alignées, mais des fois poussent de travers, ou dans le cas ou vos enfants se retrouvent avec une mâchoire déformée et que leurs dents sont en avant, ce qui nécessite un traitement par appareillage pour redresser progressivement et remettre les dents à la bonne position. Cet appareil appelé l’Orthodontie (TO90), et qui s’étale entre 18 et 36 mois de traitement, il est pris en charge par l’assurance maladie obligatoire à 100% sur une base de 193.50€ jusqu'à l’âge de 16 ans, à 70% du Tarif conventionnel entre 16 et 18 ans, et n’est plus remboursé par la sécurité sociale à partir de 18 ans, mais il existe bien des mutuelles qui prennent en charges l’orthodontie pour adulte.

Comment trouver une bonne mutuelle dentaire ?

Les problèmes dentaires nous concernent tous, mais varient en fonction de votre âge, et changent quand il s'agit d'un adulte, enfant ou senior retraité. De là, la souscription à une assurance santé pour le dentaire est indispensable, vous permettant de réaliser des prothèses onéreuses, et d’être rembourser correctement pour les soins des dents de toute votre famille. Alors, pour faire face aux soins que la sécurité sociale rembourse mal, sans déséquilibrer votre budget et celui de votre famille, il faut trouver une mutuelle spéciale pour le dentaire.

Comme nous le savons déjà, le déficit des caisses d’assurance maladie s’accumule d’année en année, cette chute libre impacte principalement le dentaire, et se traduit en des bases de remboursement très dérisoires, ce qui oblige les dentistes à vous facturer des sommes importantes, afin de vous offrir un travail de qualité pour la réalisation de vos prothèses (couronnes, bridge ...etc), et amortir le risque de complication relatif aux matières de bases des prothèses, le cas des appareils métalliques, ou dans le cas du non respect des normes d’hygiène. La hauteur excessive des tarifs est expliquée également par la fabrication des prothèses déléguée à des professionnels veillant sur la qualité de la matière première, ainsi que l’aspect esthétique de la prothèse.

Désormais, il est indispensable de choisir une Complémentaire Santé qui vous rembourse bien les soins de vos dents, sans vous ruiner financièrement, mais avant de mettre les organismes en concurrence, il est recommandé de consulter directement votre dentiste, pour un examen (bilan) de vos mâchoires et celles de votre famille, servant à déceler précisément les soins à couvrir, ainsi vous aider à faire un meilleur choix.

Comprendre le remboursement pour le dentaire

Une fois que vous avez réuni tous les éléments pour bien comparer, surtout le conseil de votre dentiste ou orthodontiste et son estimation des frais à prévoir, selon le nombre des prothèses et leurs couvertures par l’Assurance Maladie, il faut garder à l’esprit que la durée d’engagement vis-à-vis de la compagnie d'assurance est limitée à 12 mois, et donc inutile de cotiser très cher pour une couverture qui ne vous servira pas pendant la durée de votre contrat.

Il est bien recommandé de prévoir une marge de manœuvres préventive dans le cas ou vous n’avez aucun problème de dents, car vous pouvez être exposés au risque de se casser les dents, notamment dans le cas des chutes, accidents de la route, accidents de travail, exercice d'un métier à hauts risques, les pathologies dont vous auriez hérité de vos parents, ou si vous-même, votre conjoint ou vos enfants pratiquez des sports ou loisirs à risques, tels que les sports de glisse, le rugby ou la boxe, sans oublier le risque des agressions physiques, dans le cas ou vous résidez un quartier laissant traîner la délinquance.

Choisir une mutuelle dentaire ?

Bien choisir une couverture pour vos soins dentaires, repose essentiellement sur la bonne évaluation de l’état de votre dentition, et celles de votre famille, et si vous avez droit à une mutuelle d’entreprise, vous-même ou votre conjoint, la qualité de couverture pour le dentaire est généralement suffisante, mais si vos soins dentaires nécessitent plus, vous pouvez souscrire une complémentaire santé additionnelle, soit, une sur-complémentaire, avec une formule dont le plafond de remboursement est toujours supérieur aux frais réels engagés. Le poste dentaire (et contrairement à la mutuelle optique qui raisonne en forfait), nécessite des calculs assez précis, d’où vient l’intérêt de consulter un Comparateur Mutuelle.

Comment trouver une mutuelle dentaire sans plafond ?

Les complémentaires santé sans plafond, n’existent que pour les formules moins de 250% de la base de la sécurité sociale, au-delà, c’est à dire à partir de 350% 400% et plus, rare sont les complémentaires santé qui remboursent sans plafond annuel, et au lieu, conditionnent leurs formules avec des délais de carence, allant de 3 jusqu'à 6 mois.

Choisir une formule pour le dentaire, désormais est simple, votre ligne de comparaison étant prête, reste à bien calculer le montant total des frais en projets par année et pour chaque membre de votre foyer, afin de bien cerner tous les besoins dentaires de votre famille, ce qui vous permet d’évaluer correctement tout les risques de dentition auxquels vous êtes exposés, ainsi, vous serez capable de faire une simulation des remboursements des propositions reçues, pour chacune des deux catégories suivantes :

Les soins dentaires courants :

Extraction ou arrachage de dent infectée

Détartrage lors d’un bilan dentaire

Plombage et aspect esthétique

Blanchiment des dents

Traitement de carie simple ou au laser

Soins des gencives et stomatologie

Chirurgie dentaire pour la maladie des gencives

Les prothèses dentaires et orthodontie :

Couronnes métallo céramique, céramique ou métallique à 100%

Bridge de trois dents ou plus

Dentier complet pour les seniors

Orthodontie pour enfants et adultes

Implants et implantologie chirurgicale

Inlay Core avec et sans clavette

Dès lors ou vous avez calculé les montants selon la catégorie, vous commencez par un tri sélectif, pour éliminer les propositions inadaptées, à savoir celles qui mettent des plafonds annuels pour l’ensemble du poste dentaire, des plafonds relativement bas pour vos remboursements, et celles qui imposent des délais d’attente, vous privant de commencer vos travaux chez le dentiste, pendant une période qui peut aller jusqu'à 6 mois. Par ailleurs, si les remboursements des soins sont exprimés en pourcentage, sachez que ces taux de remboursements sont applicables sur les tarifs de bases de la sécurité sociale, d’où vient l’intérêt de faire des simulations de remboursements, en sachant qu’un bon remboursement en dentaire démarre (cas par cas) à partir de 200% pour les soins et travaux acceptés par le régime obligatoire. Quand aux prothèses refusées, les montants de remboursement doivent être indiqués en forfait (en €).

Pour plus de précisions, un devis comparatif des remboursements pour les dents est un grand atout, pour élargir votre champ de concurrence, ainsi, toutes les chances pour faire un choix, du meilleur remboursement dentaire sans plafond.

A savoir : Les montants remboursés ne tiennent pas compte de la participation forfaitaire de 1 € retenue si vos soins ou prothèses sont réalisés par un médecin stomatologiste.

Rappel Immédiat
Veuillez saisir vos informations pour accéder à vos devis
Votre demande à été enregistrée avec succès ! Vous recevez votre devis personnalisé dans quelques instants par mail, ainsi, vous serez mis en relation avec l'un de nos partenaires qualifiés pour le produit ciblé