Choisissez Gratuitement la garantie qui vous convient le mieux

Comparez

Mutuelle dentaire sans plafond

Mutuelle dentaire sans plafond

Consultations chez le dentiste et soins dentaires courants

Consultations dentaitres

– Chez le dentiste généraliste

Chez le dentiste, le tarif de la consultation classique tel qu’une consultation préventive ou un examen de routine, ou encore chez un chirurgien-dentiste coûte 23 €, dans ce cas, le tarif de convention est respecté sans aucun dépassement d’honoraires.

Systématiquement applicable, sauf si le dépassement d’honoraires du dentiste est justifié par la qualité de sa pratique, et souvent les équipement du cabinet.

70% de ce montant, c’est à dire 16,10 euros sont pris en charge par la sécurité sociale. Ce qui laisse les 30% du ticket modérateur à votre charge, si vous n’avez pas de complémentaire santé, ou à la charge de la compagnie si vous êtes déjà couverts.

– Chez un spécialiste-dentiste

Considéré comme un médecin spécialiste, le prix conventionnel d’un stomatologue par exemple, est de 28 euros (sans la participation forfaitaire obligatoire de 1 € euro dont la limite de 50 €/ans), dont 18,60 € qui représentent le remboursement de l’assurance maladie toujours à 70%.

Soins dentaires courants

A chaque traitement dentaire accepté par la sécurité sociale, un tarif de convention fixé par l’Etat. Et que toutes les caisses de l’assurance maladie prennent en charge suivant la nature de l’acte.

Pour les soins dentaires, le tarif de base se situ entre 16,87€ et 40,97€ pour une carie, selon le nombre de faces à traiter, et entre 78€ et 92€ pour un détartrage. Quand à la dévitalisation d’une dent le tarif varie de 13,74€ à 81,94€, que ça soit pour :

– Une incisive

– Une canine

– Une prémolaire

– Une molaire

En outre, l’extraction est facturée a 16,72 € ou 33,44 €, pour une la dent de lait comme pour une dent permanente.

A ne pas oublier que ces multiples tarifs sont applicables pour tous les cas de figure, sauf les interventions sur les dents des enfants âgés de mois de 13 ans, seul ce cas affichent des tarifs moins élèves.

Les dépassements d’honoraires en dentaire

Le chirurgien-dentiste peut être amené à aller au delà du tarif de convention, sachant qu’il dispose du droit permanent à pratiquer des dépassement d’honoraires.

Ces pratiques s’appliquent en grande partie pour les prothèses, et interventions chirurgicales des dents ou de la gencive. Il existe deux types de prothèse et intervention :

Prothèses

– Prothèses dentaires acceptées par l’assurance maladie

* Couronne
* Bridge
* Inlay-core
* Orthodontie pour enfant
* Dentier

– Prothèses dentaires refusées par l’assurance maladie

* Implant
* Couronne céramique
* Orthodontie adulte

Interventions chirurgicales

– Toutes les interventions sont refusées par l’assurance maladie

* Stomatologie
* Parodontologie
* Blanchiment

Egalement, si vous désirez que les soins s’effectuent dans des situations personnelles, c’est-à-dire en dehors des heures d’ouverture du cabinet, à domicile en cas d’urgence dentaire ou le weekend, des frais supplémentaires vous seront facturés.

Prudence ! Car dans ce genre de situation, vous payerez des sommes plus importante, mais que la sécurité sociale ne prend jamais en charge.

Alors, bien avant que vous débutiez vos travaux, et afin d’éviter toute mauvaise surprise, vous devez demander conseil à votre dentiste, pour les couvertures nécessaires à souscrire, si vous ne disposez pas encore d’une mutuelle dentaire, ou de vous fixer des honoraires avec sûreté et précaution, en croisement avec les niveaux de couverture de votre contrat en cours, et de ses plafonds de remboursement.

Comment comprendre les taux de remboursement d’une la mutuelle dentaire ?

Les taux

En général le remboursement des 30 % dans le cadre des consultations et soins dentaires sans dépassements, est le même proposé par n’importe quelle complémentaire santé. Dans ce sens, la brochure mentionnera une formule du genre « 100% TC » c’est-à-dire 100 % du prix de convention, couvrant à peine le ticket modérateur. Et quand les taux affichent plus que 100%, cela signifie que c’est une marge de manœuvre réservée aux dépassements d’honoraires éventuels.

Les forfaits

Par ailleurs, les travaux dentaires refusés pas l’assurance maladie, leur remboursement doit être exprimé en forfait, c’est à dire en €.

La participation forfaitaire

L’unique exception de ce schéma, concerne la participation forfaitaire de 1€, dans le cadre d’une consultation chez un médecin par exemple, ainsi cet euro est le symbole visant à donner une responsabilité au patient, qui n’est remboursable ni par la sécurité sociale, ni par la complémentaire santé « contrat responsable ».

Ce phénomène est également présent en mutuelle optique.

Les réseaux partenaires

Vous pouvez bénéficier de réduction importante pour vos travaux, Si votre assureur ou votre compagnie possède un réseau de soins, et qui donne droit à un meilleur remboursement, en cas de consultation chez des professionnels de santé en faisant partie.

Qu’est ce qu’un plafond dentaire ?

Mutuelle dentaire avec plafond

Comme son nom l’indique, le plafond dentaire est une limitation, imposée par les compagnies sur leurs contrat d’assurance santé, pour toute formule qui dépassent un certain tau de remboursement. Plafonnant votre remboursement, à un montant bien défini, suivant le niveau de couverture que vous avez souscrit.

Mutuelle dentaire sans plafond

Vous pouvez trouver avec plusieurs mutuelles dentaire, des niveaux de remboursement intéressant, et sans aucun plafond, mais qui ne dépassera pas, au meilleur des cas, un tau de 250%, voir 300% pour des produits haut de gamme.

Important ! L’emplacement du plafond lors de la lecture d’une mutuelle dentaire

Le plafond dentaire, est souvent noté en bas du tableau de garantie. Il peut commencer à partir de 600€, allant jusqu’à 3500€ chez certaines compagnies, avec des tarifs assez raisonnables.

Quel rapport entre l’insuffisant de la Sécurité sociale, et le plafond dentaire ?

Le remboursement partiel d’une prothèse dentaire par la sécurité sociale, est dû au déficit de cette dernière, ainsi que des tarifs élevés des prothèses. Et ce sont ces deux éléments réunis qui gonfle la partie qui doit être couverte par la mutuelle, et relativement aux montants prévus à travers des taux de remboursement intéressants (plus de 300%), les compagnies se doivent de limiter dans les montant totaux à rembourser, de manière à limiter les indemnisations, dans le but de garder un équilibre de rentabilité, et d’égalité vis à vis de leurs clientèle.

Comment renforcer le remboursement d’une mutuelle dentaire sans plafond ?

Comprendre la limitation du plafond

Comme il est mentionné plus haut, les tarifs de convention en ce qui concerne la prothèse dentaire ne correspondent pas en réalité aux prix que payent les patients. En effet la moyenne pour une couronne par exemple est de 600 € ! Or que le maximum de remboursement auquel vous avez droit est exprimé en terme de pourcentage du tarif de convention, par exemple 200 % TC, 300 % TC, c’est à dire 2 à 3 fois le tarif de base, qui est de l’ordre de 107,50€, soit un montant global entre 215 et 322,50€. Ainsi un remboursement de la moitié du coût réel par couronne.

Maintenant, si le nombre de prothèse est limité à une ou deux, le plafond ne rentre pas en jeu, mais si le nombre des prothèses se multiplie, dans ce cas, le plafond dentaire s’impose dans la ligne de calcul, plafonnant la totalité des remboursements prévus par le tau en vigueur. Ainsi la raison de trouver une Mutuelle Dentaire Sans Plafond, avec le meilleur tau de remboursement possible.

Renforcer le remboursement d’une mutuelle dentaire

Souscrire une sur-complémentaire santé est la solution, également faisable par le biais du comparateur mutuelle, car en plus du fait, vous avez bien ajusté votre première mutuelle en fonction des critère cités, mais également, vous profitez d’une couverture supplémentaire avec une cotisation préférentielle, vu la restriction de la couverture pour autres postes en santé, que vous pouvez éliminer sur la majorité de ces produits, leurs marges seront récupérées, pour un deuxième degrés de renfort, pour votre mutuelle dentaire sans plafond.